M. Marin, ancien ministre, dèputé de Nancy,
prononcant son discours, le 17 novembre 1946.