La destruction de l'usine souterraine de Tiercelet, près de Longwy, a été décidée avec l'accord du premier général officier d'Etat-Major - chef de la section de commandement (I.A.A.O.K. = Erster Generalstabsoffizier - Armee Oberkommando).Mais on ignore si cet ordre a été exécuté, selon les propres termes du chef du Rü-Kdo de Nancy.

A ce sujet, nous possédons un témoignage de M. Fernand Tumelero de Thil. En sa qualité de porion il était présent ce jour-là, et a pu nous préciser que 500kg de poudre avaient été prévus et placés. Tout devait se passer le ler. septembre dès sept heures; mais rien ne s'est produit, les installations sont restées intactes. Vers 15 ou 16 heures, tout le monde a quitté les lieux et l'on a jamais su ce qu'était devenue la poudre qui devait servir à faire sauter ces intallations.


Table
| Le KDO. de THIL | Ici il s'est passé quelque chose | Evolution du nom |
| Le service de l'armement de Nancy | Pourquoi le choix de Thil |
| Les effectifs | Les Disparus | Témoingnages | Les moyens | Destruction
| Série de photos de l'usine | "Visit to underground - V1 Manufacturing plant" |
| "Anlage Brunhilde" | L'accord Volkswagen-Peugeot |
| Similitudes et relations entre Thil et Kochendorf |