Les chiffres indiqués au châpitre précédent sont le résultat des vérifications et aussi de déductions qui tenaient rigoureusement compte des chiffres fournis par les responsables nazis.

Ils proviennent de comptes-rendus et de diverses correspondances engagées à l'échelon, souvent au plus haut niveau des responsables du régime nazi.

Tenant compte de l'urgence des décisions à prendre, ils sont d'autant plus fiables lorsqu'on fait référence au volume impressionnant des effectifs nécessaires et engagés pour garantir le fonctionnement de cette immense entreprise à monter ici dans notre région pour sauver leur regime.

Toutes les mines de notre région étaient concernées.

Le nombre de personnes, déportés,transplantés, déplacés est éloquent. Devant l'avance rapide des alliés existait le danger de les voir aux mains des libérateurs. Dès lors tous les secrets tomberaient entre leurs mains, le mystère sur leurs armes nouvelles serait percé.

Speer et Himmler étaient d'accords et certains que les déportés, étant coupés du reste du monde extérieur, ne pouvaient de ce fait divulguer un quelconque renseignement.

Il est évident que les gens ayant travaillé à Péenemünde étaient les plus à préserver. Selon le témoignage d'un déporté faisant partie de ce groupe on constate qu'ils étaient particulièrement surveillés et qu'ils n'avaient aucun rapport même avec les autres déportés du même camp.

Un autre témoignage d'un déporté nous apprend que le groupe de ceux de Péenemünde via Fallersleben aurait été massacré au Camp de Thil peu de temps avant l'arrivée des alliés.

Un autre témoin a réussi à s'évader pour rejoindre les maquis de la Meuse, il déclare, qu'il ne peut préciser le nombre de morts au Camp de Thil, qu'il y en a eu beaucoup et que tous les israélites ont été fusillés à l'approche des alliés.

C'est le manque de wagons pour le transport qui aurait été la cause de cette terrible décision.


Table
| Le KDO. de THIL | Ici il s'est passé quelque chose | Evolution du nom |
| Le service de l'armement de Nancy | Pourquoi le choix de Thil |
| Les effectifs | Les Disparus | Témoingnages | Les moyens | Destruction
| Série de photos de l'usine | "Visit to underground - V1 Manufacturing plant" |
| "Anlage Brunhilde" | L'accord Volkswagen-Peugeot |
| Similitudes et relations entre Thil et Kochendorf |