Ce lieu de mémoire a été sauvé par une volonté de fer qui animait les habitants de Thil, ceci face à l'obstination de vouloir détruire manifestée par certains responsables voire d'élus. Un Comité de l'érection de la crypte fut formé. La Force Publique avait été requise et dépêchée sur les lieux pour protéger ceux-là même qui voulaient récupérer le Four Crématoire. Ce four qui avait servi à brûler les corps de tant de malheureux déportés. Ces irresponsables voulaient le replacer aux abattoirs de Villerupt où il servait à brûler les carcasses d'animaux.

Devant la ferme résolution des gens de Thil, dont certains étaient prêts à l'irréparable, le Four Crématoire de Thil a trouvé sa place dans une crypte édifiée par des bénévoles. Une souscription populaire permettra de recueillir les fonds nécessaires et certaines entreprises ont accordé leur aide.

Le 17.11.1946 fut inaugurée la crypte en présence de hautes personnalités civiles et militaires.

Après bien des péripéties fut édifié la CRYPTE actuelle dont l'inauguration, le 17.11.1946, eut lieu en présence du Président fondateur de la FNDIRP le colonel F.H. MANHES et du colonel ALLEGRET, représentant le Général de GAULLE, le Général LAURENT du Cabinet Militaire de M. Georges BIDAULT, Chef du Gouvernement, du Préfet M. SAMAMA, du Député M. Louis MARIN et des élites du Pays-Haut et frontalier.

Depuis, tous les ans au mois de SEPTEMBRE, les déportés, les élus et la population de la région commémorent régulièrement, en présence de délégations étrangères le souvenir du MARTYR DES DÉPORTÉS DU CAMP DE CONCENTRATION DE THIL.

 

*

HELÀS ! les baraquements du Camp de Concentration de Thil ont disparu. L'une d'elles, transplantée, sur les hauteurs de THIL arbritera le personnel servant une pièce d'artillerie (D.C.A.) de l'armée U.S.

Libéré et non surveillé le camp était devenu un lieu d'approvisionnement en diverses matières en cette période de rudes restrictions.

Ainsi le Camp de Concentration de Thil (le Camp de Travail "Erz" des SS.) a été pillé, dévasté, démonté, rasé.

Au fond de la mine les nazis avaient emporté tout ce qu'ils ont pu.

Bien après leur départ l'entrée de la Mine de Tiercelet à Thil qui abritait "Minette GmbH." a été murée. Cette dernière société a été dissoute, comme nous l'avons déjà indiqué en 1957.


Table
| Le KDO. de THIL | Ici il s'est passé quelque chose | Evolution du nom |
| Le service de l'armement de Nancy | Pourquoi le choix de Thil |
| Les effectifs | Les Disparus | Témoingnages | Les moyens | Destruction
| Série de photos de l'usine | "Visit to underground - V1 Manufacturing plant" |
| "Anlage Brunhilde" | L'accord Volkswagen-Peugeot |
| Similitudes et relations entre Thil et Kochendorf |