LONGWY-THIL ET KOCHENDORF

D'APRES L'OUVRAGE : VERNICHTUNG DURCH ARBEIT
de Detlef Ernst et Klaus Riexinger

DIE GESCHICHTE DES K.Z. KOCHENDORF/Aussenkommando des K.Z. NATZWEILER - STRUTHOF.

Imprimerie : Druckerei WELKER, Neckarsulm. 1996


Page : 13 ...
L'implantation du Camp de Concentration de KOCHENDORF a été l'une des plus tardive parmi les annexes du Camp de Natzweiler. Un premier rapport SS. daté du 27 août 1944, mentionne l'arrivée d'une équipe de surveillance d'un effectif de 3 sous-officiers et 27 soldats de garde. Le 21 août apparaîtra une autre annexe du Struthof: le K.Z. de VAIHINGEN-AN-DER-ENZ. Le Kommando du futur Camp de Concentration SS. (Kochendorf) était dirigé à cette époque par l'Adjudant-Chef M.. appartenant à la Wehrmacht.
L'équipe de garde devait construire elle-même leur baraquement, durant la première semaine pour abriter douze personnes, et ériger également une baraque pour le poste de garde. Ce personnel devait s'occuper aussi de la mise en sécurité de l'armement et d'assurer les tours de garde. Les baraquements destinés aux prisonniers ont été édifiés par l'organisation Todt.
Le nouveau K.Z. DEVAIT RECUEILLIR LES PRISONNIERS PROVENANT DE L'EVACUATION DE THIL-LONGWY ET
DEUTSCH-OTH (Audun-le-Tiche)

Page: 14 ...
Le 2 septembre 1944 les services des Chemin de fer Allemands (Reichsbahndienst) de Karlsruhe, signale: Kommando ERZ (KZ.THIL-LONGWY) au complet arrivé en gare de KOBLENZ.
Le 4 septembre un autre convoi d'évacuation arrive avec 300 détenus de THIL-LONGWY à BUCHENWALD.
(Bundesarchiv-Militärarchiv Koblenz-Schutzhaftlager / Rapport du K.Z Natzweiler du 30.09.1944.)
Le 3 septembre arrivée en gare de Kochendorf d'un autre convoi de déportés.
SOIT : 557 déportés de Thil-Longwy
97 déportés de Deutsch-Oth à Kochendorf
L'Oberfeldwebel M. certifie dans son dernier rapport, l'entrée de 653 aryens et juifs.
Büttner établira le rapport suivant:
Suivant l'état des services d'un soldat de garde SS. on constate les mutations suivantes:
1944 Bergen-Belsen / Juin-Août 1944 K.Z. Thil-Longwy / 03.09.1944 - 30.03.45 K.Z. Kochendorf.

Page : 29
Karl SIGG, secrétaire du Camp de KOCHENDORF où il a séjourné du début à la fin, a transité de THIL à KOCHENDORF et ceci au cours de l'évacuation du Camp de THIL.

Page : 61
Fin août 1944, devant 1'avance alliée les SS. ont évacué leurs camps de concentration situés en France. Kochendorf a été choisi pour recevoir ces travailleurs forcés. Kochendorf devait accueillir une ville souterraine de production d'armes. Les esclaves des K.Z. allaient fournir la main d'oeuvre.

Page 72 :
En juillet 1944,1'0rganisation TODT achève les travaux de construction d'un plan d'envol (talus) pour Salzbergwerk, près de la crémaillère "Hasenmühle". A cette date l'Organisation Todt emploie 89 personnes et 108 déportés. D'après les factures établies pour le prêt de prisonniers de différentes organisations, ce chiffre atteindrait 170; suivant Risel Heinz a.a.O., S. 117.

Page 92 :
Production d'Armement à Kochendorf.
En ce qui concerne le Kommando Extérieur THIL-LONGWY, évacué à Kochendorf, la production de "Vergeltlungsraketen" V.2. (A.4) est retenue.
BUTTNER, déclare que "PORSCHE a la surveillance" et qu'à LONGWY on travaillait avec la Firme "ERZMINE", le K.Z. était situé à THIL à la sortie vers NANCY ( Zentrale Stelle Ludwigsburg IV. AR-Z. 180/1969 - Akte Kochendorf, Band 2, S.270-277-279-254-282-325.)

Page 118 :
Parmi les juifs hongrois qui ont transité par le K.Z. d'Auschwitz, puis par le K.Z. de THIL-LONGWY; on trouvera parmi ces déportés de nombreuses personnes ^agées, cependant aucune n'aura plus de 59 ans. On peut en connaître les raisons?
500 juifs hongrois seront déportés à Natzweiler-Longwy, 2 d'entre-eux mourront à THIL. Les survivants seront évacués sur Kochendorf fin Août 1944. Un mourra au cours du transfert. Les Hongrois composaient la majorité de la première évacuation de THIL-LONGWY à Kochendorf.

Page 121 :
Avraham Waldmann déclare :
J'ai été sélectionné pour travailler vers fin mai ou début juin 1944, puis j'ai rejoint le Camp de Concentration de THIL-LONGWY (Alsace : sic).
Thil était un tout petit camp (Krankenlager). Plus tard nous avons été transférés à Kochendorf dans des conditions très pénibles. A Kochendorf le SS. SCHIMON nous accompagnait au travail. Ici les conditions de séjour étaient bien plus pénibles qu'à Thil... maladie, brutalité etc... qui déciminaient les déportés.

Page 133 :
Avec le premier transport des déportés de THIL sont arrivés les premiers déportés polonais à Kochendorf. Leur nombre était restreint.

Page 138 :
Avec l'évacuation du camp de concentration de THIL sont arrivés les premiers déportés luxembourgeois à Kochendorf.

Page 148 : Au début septembre 1944, arriveront les premiers prisonniers russes à Kochendorf, ils proviendront du K.Z. de THIL-LONGWY.

Page 151:
Sept "Militärinternierte" (Internés Militaires) italiens, arriveront à Kochendorf, ramenés de THIL-LONGWY. Six étaient mineurs, un électricien.

Page 152 :
Le Camp de Concentration de KOCHENDORF n'a existé que pendant une période six mois.

Page 161 :
Le Reichsführer SS. Heinrich HIMMLER a donné l'ordre le 18 avril 1945 à ses SS. qu'aucun prisonnier ne doit tomber entre les mains d'un pays ennemi.
On prétend que cet ordre n'était destiné qu'au Camp de Flossenbourg. Ils auraient eu ainsi un motif d'extermination de tous les déportés des camps de concentration.

Page 188 :
Le Camp de Concentration de Kochendorf compte 1 264 déportés et 77 gardes au 21.10.1944.

Page 196 :
En 1953, arriva pour la première fois une commission française (Délégation Générale pour l'Allemagne et l'Autriche) à Bad-Friedrichshall installée du 14.09. au 17.10.1953. Elle exhuma les corps se trouvant au cimetière du K.Z. de Kochendorf. Tous les disparus n'ont pas été retrouvés, 30 corps seront rapatriés en France.
En 1955 la Commission des Sépultures françaises a fait parvenir à la ville de Bad-Friedrichshall le plan des nouvelles sépultures après l'exhumation des anciennes.

Page 205 :
Le Kommando Extérieur du K.Z. de Natzweiler-Kochendorf, sera formé à partir du 3 septembre 1944 par 500 déportés provenant du K.Z. Longwy; d'un deuxième transport du K.Z. Sachsenhausen le 10.10.1944 et d'un troisième transport du K.Z. de Vaihingen-Enz.
Ainsi le cheminement vers les camps passe:
Auschwitz - Thil-Longwy - Kochendorf
Deutsch-Oth (Audun-le-Tiche) - Kochendorf.

Page 219 :
Adolf S. arrive de Celle dès 1940 au Camp de Concentration, accusé d'avoir abattu un He.lll.Bomber. De Sachsenhausen, il arrive à THIL-LONGWY puis à KOCHENDORF.
Will Heimig, comme membre du parti communiste (K.P.D.) sejournera 8 années dans les K.Z. :
Buchenwald - Dachau - Natzweiler et dans les camps annexes de Natzweiler THIL-LONGWY et Kochendorf.

Page 227 :
Mineurs (classés ouvriers qualifiés). Les SS. ont muté des Camps de Sachsenhausen et de Thil-Longwy une grande partie de mineurs Français et italiens pour les occuper à des tâches de construction d'armement. Français et Italiens constituaient en importance numérique le 4ème groupe du nombre des morts inscrits sur la liste des morts à KOCHENDORF.


Table
| Le KDO. de THIL | Ici il s'est passé quelque chose | Evolution du nom |
| Le service de l'armement de Nancy | Pourquoi le choix de Thil |
| Les effectifs | Les Disparus | Témoingnages | Les moyens | Destruction
| Série de photos de l'usine | "Visit to underground - V1 Manufacturing plant" |
| "Anlage Brunhilde" | L'accord Volkswagen-Peugeot |
| Similitudes et relations entre Thil et Kochendorf |