Le journal de marche "K.T.B." du Rüstungskommando de Nancy, établi par le Hauptmann SCHWEYER, pour la période du 1.7.44 au 22.10.44, mentionne que le service spécial "finition" (Sonderfertigung) de l'usine de Tiercelet "Minette Gmbh." a pu recueillir plus de 2 000 travailleurs. Il s'agissait de la main d'oeuvre "service finition". Il existait pour cette Société, outre le service finition, un service "fabrication" - un "service de montage" - un "atelier de presses" et un "atelier fin montage". Ceux-ci pour les V.l. - JU 88 - et chasseurs Ta.154.

On peut se faire une idée sur le total des effectifs (déportés et civils) employés par cette seule Société. Il y en avait cinq, à travailler dans les mines de Thil.

Dès lors on comprend le Capitaine Backhaus, responsable de la bonne marche de "Minette Gmbh.", lorsqu'il se préoccupe de la nourriture et du logement de tout ce monde. Il annonce ainsi le 22 juillet 1944, que le ler Août 1944 les travaux doivent se terminer et qu'il demande un soutien pour gérer l'effectif du personnel porté à 7 000 hommes dans un délai très rapproché ?

Par ailleurs, le Commandant du Service de l'Armement de Nancy (Rüstungskommando) rend compte le 30 juillet 1944 aux services du Ministère du Reich pour l'Armement et la Production de guerre que : les demandes jointes à sa lettre ne concernent que le début des besoins en matériel et objets nécessaires dans quelques mois par l'augmentation du personnel de 10 000 têtes ?

Voilà un pan des effectifs dévoilé par ces correspondances très officielles.


Table
| Le KDO. de THIL | Ici il s'est passé quelque chose | Evolution du nom |
| Le service de l'armement de Nancy | Pourquoi le choix de Thil |
| Les effectifs | Les Disparus | Témoingnages | Les moyens | Destruction
| Série de photos de l'usine | "Visit to underground - V1 Manufacturing plant" |
| "Anlage Brunhilde" | L'accord Volkswagen-Peugeot |
| Similitudes et relations entre Thil et Kochendorf |